Renzi quando parli c'è chi ti ascolta...guarda....



Oggi RENZI  ha detto DUE parole.... Ma quando smetti di blaterare...che palle..sei dappertutto!!!



BlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablab

laBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablablaBlablablablablablablablablablablablablablabla
0